KWS
   
 

Le semis

L'effet de la répartition des plantes
L'effet de la répartition des plantes
La définition de la quantité de semis et par conséquent le nombre de plants par unité de surface est une des possibilités décisives dans les mains du maïsiculteur. Elle lui permet d’exploiter pleinement le potentiel génétique d’une variété précise dans les conditions spécifiques de sa parcelle.

En raison des variations climatiques des différentes régions la densité de peuplement recommandée recouvre l’étendue de 6 à 12 plants / m2. La différentiation de la densité selon l’utilisation du maïs (grains/fourrage) n’a guère d’importance, étant donné que pour obtenir une bonne qualité de l’ensilage il faut également un rendement du grain élevé.

 

Pour optimiser ses recommandations de densité de peuplement idéale adaptée à chaque variété, KWS réalise de nombreux essais sur petites parcelles et à grand échelle. Cette pratique permet un service de consultation spécifique pour chaque région du pays.

 

Les indications suivantes peuvent servir de points de repère pour la densité de peuplement visée :

  conditions favorables Pl./m2  conditions défavorables* Pl./m2
précoce (<220)

10-12

7-9

mi-précoce (230-250)

9-10

6-8

mi-tardif (260-290)

8-9

6-7

*terrains secs, en altitude, sols froids, emplacements exposés au vent, semis tardifs

 

Dans des essais à répétition sur parcelle réduite on constate souvent une augmentation de rendement même au dessus de 12plants/m2 .Il faut cependant noter que :

  • Par les effets dus à la situation en bordure les plantes en début et au fond de la parcelle profitent beaucoup d’un meilleur approvisionnement en lumière, eau et éléments nutritifs.
  • La répartition des plants sur la surface est en général plus homogène que dans la pratique.
  • La qualité du sol est souvent meilleure dans les essais de précision et plus équilibrée sur les différentes parcelles.
  • Les cultures dans la pratique présentent souvent un microclimat favorable aux phytopathologies, parfois renforcé par une densité de peuplement trop élevée.

 

A long terme la définition de la densité du peuplement doit s’orienter en premier lieu aux conditions de l’emplacement donné. Notamment les conditions météorologiques d’une année de production influent de façon considérable sur le rendement tandis que l’effet de densités de peuplement variables pour certaines variétés est moins important. En règle générale les variétés basses (à paille courte), resp. ayant une bonne tolérance à la sécheresse peuvent être cultivées en peuplement plus dense.

 


 
KWS