KWS
   
 

Jaunisses virales

Symptômes: Cette maladie se manifeste par un éclaircissement puis un jaunissement du limbe entre les nervures des feuilles. Les feuilles s´épaississent et deviennent cassantes. Au départ, la maladie apparaît par foyers qui peuvent ensuite s´étendre à l´ensemble du champs.
Symptômes: Jaunisse modérée (BMYV): coloration orange-jaune suivie souvent d'une infestation cryptogamique (p.ex. Alternaria) et nécrose prématurée des feuilles.
Symptômes: Jaunisse grave (BYV): coloration jaune, apparition ultérieure de petites nécroses rougeâtres. Les deux types de jaunisse sont souvent présents dans le même champ et dans la même plante.
Biologie: La maladie est transmise par des pucerons (principaux vecteurs sont le Puceron vert Myzus persicae et Puceron noir Aphis fabae). Les pucerons prélèvent le virus en se nourrissant sur d'autres plantes contaminées. Les réservoirs de virus peuvent être des chénopodiacées (épinards, ansérine blanche, arroche étalée), mouron blanc ou des betteraves ensilées.
Favorisé par: Un climat favorable (hiver doux, printemps chaud) permet aux pucerons vecteurs de survivre et de contaminer rapidement les champs.
Risques: Hivernage des pucerons pendant un hiver doux, climat favorable au printemps, résistance des pucerons aux insecticides, beaucoup de colza (le colza peut servir de plante réservoir).
Confirmation: Un test ELISA effectué sur feuilles.
Importance économique: Une contamination précoce peut entraîner des pertes de rendement considérables.
Lutte : Il n'y a aucun moyen de lutte directe contre des viroses. Lutte indirecte: la lutte chimique contre les vecteurs avec des insecticides homologués n'est autorisée que sur ordre d'un avis de traitement émis par les services phytosanitaires. Les semences traitées avec le Gaucho (Imidaclopride 90g. de m.a.) assurent une bonne protection.

 

 

 
KWS