KWS
   
 

Cercosporiose

Agent pathogène: Cercospora beticola
Symptômes: Petites taches arrondies et bordées d'un liséré rouge ou brun. Au fur et à mesure de la progression de l'attaque, les taches se multiplient et provoquent le dessèchement complet des feuilles atteintes. La macrophotographie montre sur quelques taches un feutrage gris et un filament mycélien avec des ponctuations noires (conidiophores portant les spores). D'abord, on ne voit que des symptômes au niveau de quelques plantes. Par la suite, la maladie disséminées par la pluie et le vent s´étend à tout le champ.
Biologie: Le champignon se conserve sous forme de spores dans les feuilles et sur les graines. Pour cette raison, les risques d'attaques sont plus importants lorsque les rotations betteravières sont courtes. Les symptômes apparaissent déjà au bout de plus de cinq jours avec une humidité relative supérieure à 96 % et des températures de 23 à 27 °C. Un temps chaud et humide favorise le développement de la maladie.
Risques: A partier de la mi-juillet (changement de microclimat dans la population), lorsque le potentiel d'infestation originaire des années précédentes est élevé (assolement étroit, voisinage avec une ancienne parcelle cultivée en betterave).
Importance économique: La Cercosporiose est la maladie de l'appareil foliaire la plus importante des zones humides et chaudes. Ce champignon peut provoquer de grandes pertes en poids et en richesse.
Lutte: Observation des parcelles dès la mi-juillet. Seuil d'intervention dès l'apparition des premières attaques : 1 à 2 plantes/are en juillet et 1 à 2 foyers dès la mi-août. Plus de traitement à moins de 6 semaines avant la récolte prévue. Pulvérisation d'un fongicide spécifique autorisé en Suisse (Ex. Avenir Pro, Allegro, Opus Top etc.).
 

 
KWS